La cabine infrarouge, son principe

La cabine infrarouge est devenu au fil des ans incontournable dans le domaine du bien-être. Il s'est imposé aussi bien chez le particulier que chez les professionnels des soins de beauté.

Son succès vient tout d'abord de son mode de chauffage qui permet de transpirer dans une ambiance moins lourde et pesante que dans le sauna traditionnel. 

Comment cela est-il possible ? Tout simplement en utilisant un type de rayonnement particulier : l'infrarouge.  Celui-ci a pour caractéristique de se propager dans l'air sans le chauffer ou très peu. C'est ainsi que dans un sauna infrarouge réglé sur par exemple 55°C, la température réelle du sauna ne dépassera pas les 30 à 35°C. Par contre la chaleur captée par la peau sera elle bien de 55°C. 

Dans une cabine traditionnel c'est l'air du sauna qui sera portée à la température programmée, d'où cette sensation de pesanteur, de lourdeur.

Où utiliser une cabine infrarouge ?

La cabine infrarouge est utilisé fréquemment dans les salons de beauté. Il permet la préparation de la peau, son nettoyage et l'ouverture des pores. Il est idéal avant l'application d'un masque de soins. 

L'installation d'une cabine infrarouge ne nécessite aucun travaux. Une simple prise électrique standard est suffisante pour son alimentation. Il peut s'installer dans n'importe quelle pièce car il ne dégage pas d'humidité contrairement au sauna traditionnel. 

 

Quel bois pour un sauna infrarouge ? 

L’essence de bois utilisée pour la cabine infrarouge varie en fonction du pays de fabrication. Si le sauna infrarouge a été produit en Scandinavie il est en  épicéa. S’il provient d’Asie il est certainement en Hemlock et s’il vient des Etats-Unis fort est à parier que le cèdre rouge le composera. 

Il existe une multitude d’essences de bois pouvant être utilisées. Toutes conviennent et toutes permettent une bonne isolation de la cabine. La différence se trouve essentiellement au niveau des odeurs dégagées par le bois accompagnant la montée en température. Chaque bois  dégage une odeur spécifique. Certains leurs associent des vertus particulières. 

Certaines variétés de bois étant plus rares et donc plus onéreuse, elles renchérissent le prix d’un sauna infrarouge. Ainsi une cabine en cèdre rouge est plus chère à l’achat qu’une version en épicéa. Si les épaisseurs de bois composant les parois sont équivalentes entre les deux variantes,  il n’y a aucune différence de ressenti. 

L’esthétique ou l’apparence peuvent également être un facteur orientant l’acheteur sur une essence de bois en particulier. 

L’épicéa est clair et possède quelques nœuds visibles à sa surface. Le cèdre rouge est comme son nom l’indique rouge-rosé. Le hemlock est clair et presque sans veinage.

Purement esthétique, la nature du bois pour un sauna infrarouge n’a pas d’incidence sur l’efficacité de chauffe ou sur le ressenti. Il s’agit donc d’une appréciation parfaitement personnelle et subjective. 

 

 

La cabine infrarouge présente-t-elle un risque ?

Certaines personnes se demandent quelquefois si le rayonnement infrarouge présente des risques. En fait il est totalement sans danger. Notre propre corps dégage des infrarouges. C'est un procédé totalement naturel.

Il existe toutes les tailles de cabines infrarouges. Le choix se fera en fonction du nombre d'utilisateurs potentiels. La dimension la plus couramment vendue est d'environ 1,2 m x 1,2 m . Il n'est pas nécessaire dans d'avoir une longueur de 2 m car s'allonger dans un sauna infrarouge ne présente pas d'intérêt. Les émetteurs se trouvant dans les parois verticales, il  est préférable de s'y adosser pour obtenir le meilleur effet.

Sauna infrarouge vitré

Le design est présent partout. Un objet se doit de remplir au mieux la fonction pour laquelle il a été conçu mais il doit aussi être agréable à l’oeil. Le sauna infrarouge n’échappe évidemment pas à cette recherche d’esthétisme. A tel point que cela se fait de plus en plus au détriment de son efficacité.

En effet le développement des saunas infrarouges design s’accompagne de l’ajout de surfaces vitrées de plus en plus grandes sur 1, 2 ou 3 côtés de la cabine. Bien que flatteur à la vue, les sensations ressenties dans le sauna n’ont plus de rapport avec celles d’un sauna faiblement vitré. Le vitrage même épais ou double génère toujours une sensation de froid à faible distance. Le vitrage par ailleurs ne permet pas l’intégration d’éléments chauffant comme une cloison en bois. De fait les emplacements disponibles pour y insérer des éléments chauffants seront réduits. Seuls les utilisateurs à proximité immédiate de ces sources infrarouges en ressentiront les effets. Pour les personnes installées près des surfaces vitrées la quasi totalité des bienfaits du rayonnement de chaleur n’est pas perceptible.

Voilà pourquoi il est important de trouver un sauna infrarouge présentant un bon compromis entre esthétique et efficacité. Le but premier est de pouvoir en tirer un bénéfice sur sont bien-être et sa forme. C’est un point important à garder à l’esprit lors du choix du modèle. 

Vente de saunas infrarouges

Coût - Prix de revient cabine infrarouge

Acquérir un sauna infrarouge n’est malheureusement pas à la portée de tout le monde. Bien que les prix aient baissé depuis quelques années il faut néanmoins compter entre 3000,00 Euros et 7000,00 Euros pour une cabine  infrarouge de qualité. Nous ne parlerons pas ici des modèles bas de gamme massivement importés d’Asie et qui sont faits pour ne durer qu’un temps limité. 

L’utilisation du sauna lui-même est très peu onéreux. Les puissances consommées sont de l’ordre de 2000 W à 5000 W soit de 20 à 50 centimes l’heure de fonctionnement. 

Un sauna traditionnel revient à peine plus cher en terme d’utilisation puisque sa consommation électrique est légèrement supérieure. 

Du côté usure de pièces, les éléments chauffants ont en général une durée de vie d’une vingtaine d’années lorsqu’ils sont utilisés intensivement comme dans les saunas ouverts au public.  Un sauna infrarouge, mis à part son prix d’achat, ne revient donc pas cher à l’utilisation. Bien entendu il en va différemment dès lors que le choix se porte sur un appareil  premier prix. Les composants n’étant pas conçus pour durer, le renouvellement des pièces sera fréquent. Et la difficulté sera grande si l’importateur n’existe plus.  

Le conseil est de ne pas privilégier le prix d’achat mais la qualité et la provenance. Mieux vaut opter pour une cabine infrarouge fabriquée en Europe par une entreprise connue et reconnue que faire le choix d’une provenance exotique sans réelle garantie à long terme.